Le TASDA accompagne différents projets impliquant l’usage d’une aide numérique par des aînés et observe régulièrement un non recours aux documents supports tels que les modes d’emploi.

Les utilisateurs en difficultés semblent ne pas penser à les consulter.

Ces oublis s’observent même lorsque les documents ont été présentés au moment de l’installation des technologies au domicile. Au regard des connaissances scientifiques sur le vieillissement, des étudiants du master 1 de psychologie de l’UGA1, accompagnés par Emmanuel Monfort (Maître de conférence H.D.R en Psychologie), ont analysé ces constats pour le TASDA.

Utiliser une notice

De l’objet au processus

Emmanuel Monfort rappelle qu’une notice d’information est un texte de consignes d’actions. Utiliser ce type de support implique que le lecteur s’appuie sur des :

• connaissances générales du domaine,

• compétences cognitives (comprendre, raisonner, mémoriser),

• facteurs intrapsychiques et une disposition à s’impliquer dans l’utilisation d’un système nouveau,

• représentations associées à ses propres compétences et aux bénéfices potentiels que l’on pourrait retirer de l’usage du système.

Redorer le blason des modes d’emploi

Oui, le mode d’emploi reste un support adapté aux personnes âgées !

… même à l’heure des tutoriels en ligne, des interactions naturelles et de l’intuitivité. Le mode d’emploi promeut notamment l’autonomie du lecteur et le recours à l’intelligence cristallisée résistante aux effets du vieillissement (les connaissances apprises à long terme comme la compréhension du langage).

Il n’implique aucune contrainte temporelle ce qui est compatible avec le ralentissement global de la vitesse de traitement cognitif chez les aînés.

Comprendre les freins à l’usage

De nombreuses hypothèses :

• faible sentiment d’efficacité personnelle,

• stéréotypes négatifs sur le vieillissement véhiculés par le support ou intégrés par la personne,

• complexité et densité informationnelle sur le document,

• manque de motivation ou d’utilité perçue du système,

• difficultés d’encodage (pour une récupération de l’information en mémoire à long terme) ou déficit d’inhibition (pour trier les informations non pertinentes et faire abstraction des distracteurs).

Quelques préconisations de forme et de fond

• solliciter les mémoires résistantes au vieillissement : utiliser des images (mémoire iconique), encourager une pratique régulière étape par étape (mémoire procédurale)…

• promouvoir le sens : expliciter les buts et les bénéfices à utiliser le système ou à réaliser une action…

• construire une représentation positive : photos de personnes autonomes, messages rassurant (« il n’est pas nécessaire d’être familier de… »), témoignages

• penser le service associé à l’objet (et à sa notice) : prévoir une aide en ligne ou à domicile, organiser des formations collectives, montrer les premiers pas, inciter le lecteur à créer un environnement calme pour limiter les distracteurs…

Focus sur la personnalité et l’ouverture à l’expérience :

« Une étude transculturelle a montré que le vieillissement apportait des modifications au niveau de la personnalité et du trait d’ouverture à l’expérience2. Une réticence peut se mettre en place face à la nouveauté, surtout dans l’utilisation des technologies.« 
Violène Pancrace

Focus sur l’image du vieillissement :

« Ce mode d’apprentissage autonome s’oppose à des représentations stéréotypiques âgistes, que ce soit concernant un besoin d’aide externe surévalué ou un déclin exagéré. Cela est bénéfique pour le sentiment d’auto-efficacité, l’image et la confiance en soi de l’individu âgé. »
Elisa Giron

NB : Gardons à l’esprit que le vieillissement est un processus hétérogène, ses effets varient d’un individu à l’autre !

1. TASDA remercie chaleureusement Océanne Bergeron, Agathe Boireau, Lucie Chauvin, Lucy Connen de Kerillis, Aude Damervalle, Romane Freyre, Pauline Gerard, Elisa Giron, Margaux Jean, Emeline Lalisse, Alice Legrand, Marie-France Lepine, Violène Pancrace, Alexandra Planet, Aurélie Ponton, Saskia Riedelbauch, Alexis Rovelli, Pauline Tugler et Anne-Sophie Villeneuve.

2. McCrae, R. R., Costa, P. T., Ȟrebíčková, M., Urbánek, T., Martin, T. A., Oryol, V. E., Rukavishnikov, A. A., & Senin, I. G. (2004). Age differences in personality traits across cultures: Self-report and observer perspectives. European Journal of Personality, 18(2), 143-157.
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/per.510

Source: TASDA, la silver économie


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.