(Merci à Annick pour la rédaction de cet article 🙂 )

Avez-vous déjà remarqué cette petite phrase en fin d’email : «Afin de contribuer au respect de l’environnement, merci de n’imprimer cet email qu’en cas de nécessité» ? Si le papier et l’encre sont à utiliser avec parcimonie, le numérique est lui aussi énergivore. Le choix du matériel informatique, des logiciels et notre recherche internet peuvent générer une empreinte carbone plus importante que ce que nous imaginons.

En 2019, près de 4 % des émissions carbonées mondiales sont dues à la production et à l’utilisation du système numérique. Cela représente davantage que les 2 % usuellement attribués au transport aérien civil et avec une augmentation qui s’élève aujourd’hui à 8 % par an, cette part pourrait doubler d’ici 2025 pour atteindre 8 % du total – de l’ordre des émissions des voitures et deux-roues actuellement.
The Shift Project
Déployer la sobriété numérique, rapport intermédiaire, janvier 2020

Comment y remédier et devenir éco-consommateur même dans ce domaine ?

Voici quelques petites astuces pour y remédier, sans pour autant se priver du numérique !

– Dans la mesure du possible, préférez un ordinateur portable, moins gourmand en énergie qu’un fixe. Ne changez de matériel qu’en cas d’absolue nécessité. Achetez-le d’occasion et reconditionné si vous n’en avez besoin que pour la bureautique (emails, documents, stockage et internet) ou ne faites changer que certaines pièces.

– Est-il vraiment nécessaire de changer de smartphone tous les 3 ans ?

– Débranchez complètement votre ordinateur (ou installez un interrupteur dédié) quand vous ne l’utilisez pas. Évitez les appareils en veille.

– Faites le ménage de printemps dans vos emails, vos documents, vos vidéos et vos photos. Supprimez les abonnements inutiles à certaines newsletters (pas la nôtre!). S’ils sont stockés dans votre ordinateur, cela vous évitera de devoir changer de disque dur pour une capacité plus grande. S’ils sont stockés à distance (cloud, consultation des emails en ligne …), cela ralentira la construction de toujours plus de data-centers.

– Dans la mesure du possible, supprimez les logiciels ou applications que vous n’utilisez pas.

– N’envoyez des emails que si nécessaire, sans pièce jointe ou les plus petites possibles. Redimensionnez vos photos, compressez vos documents avant de les envoyer. Évitez les envois en nombre comme le transfert d’informations à vos groupes d’amis si cela n’est pas indispensable. D’ailleurs, certains peuvent être des «Fake news».

– Configurez et faites fonctionner votre anti-spam.

– Supprimez vos comptes sur les sites que vous n’utilisez plus, cela vous économisera des publicités !

– Surfez différemment sur le web avec l’extension Carboanalyser. Il suffit de l’installer comme expliqué sur le lien et de lire l’analyse générée au bout de quelques consultations de sites.

– Choisissez un navigateur écologique comme Lilo, Ecosia ou Ecogine

– Consultez vos sites préférés en enregistrant leur lien direct dans vos favoris plutôt qu’en utilisant un moteur de recherche.

– Fermez les onglets que vous ne consultez pas.

– Si vous êtes obligé·e de faire une recherche, choisissez précisément vos mot-clés pour arriver directement là où vous le souhaitez.

– Téléchargez les vidéos (si c’est possible et légal) depuis Youtube, Netflix ou autre plateforme, au lieu de les regarder en direct (streaming), ou regardez-les en basse définition si c’est possible

– Évitez de consulter ou de publier trop souvent sur les réseaux sociaux.

Cela dit, personne n’est parfait, mais quelle satisfaction quand on a réussi à protéger un peu mieux notre bonne vieille terre ! Et toute l’équipe de l’Age d’Or est là pour vous expliquer comment faire !

Source image : Pixabay, photo de Jeon Sang-O


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.