Entre nécessité et opportunité

La prise en compte du handicap dans la sphère numérique englobe une multitude de facteurs.

Il s’agit d’aborder la personne dans toutes ses dimensions, certes de ses déficiences, mais également de son environnement social, géographique, professionnel…

Et donc, de penser différemment la création des outils numériques ainsi que leurs usages.

Article: Handicap et numérique, consulté sur Villes internet (le 04.11.20)

Trois secteurs sont particulièrement concernés par la transformation numérique : l’accès à la citoyenneté, à la culture et au savoir.

En 2020, environ 12 millions de Français sont touchés par un handicap, parmi lesquels 1,5 million sont atteints d’une déficience visuelle.

Mais il reste également, les personnes qui présentent une déficience intellectuelle  ou un trouble du spectre de l’autisme. Ils doivent interagir avec un environnement numérique commun à l’ensemble des citoyens et inadapté à leurs besoins.

Ils subissent directement la fracture numérique alors que seuls 4 % des sites Internet publics ont publié leur attestation d’accessibilité.

Article : Lussier-Desrochers, Dany, et al. « Modélisation soutenant l’inclusion numérique des personnes présentant une DI ou un TSA. » Revue francophone de la déficience intellectuelle, volume 27, 2016, p. 5–24. Revue francophone de la déficience intellectuelle, consultée le 04.11.2020.

Vers un état inclusif

Aujourd’hui, près de deux Français sur dix ne peuvent pas utiliser les outils et services numériques du fait de leur handicap. L’état a alors décidé de passé en mode «inclusifs».

Les services visés en priorité sont les écoles, l’emploi et la santé. Ce travail évolue grâce à l’organisation de la coopération entre les professionnels de ces services et les experts du handicap.

L’état s »est engagé sur 10 points :

Les 10 engagements

Donner une information en temps réel aux citoyens sur le niveau d’accessibilité des établissements recevant du public, dans le cadre d’une mise en œuvre résolue des agendas de l’accessibilité programmée.

Promouvoir l’accessibilité numérique des sites gouvernementaux, en étant transparent sur le niveau de cette accessibilité et en harmonisant la position de l’onglet « accessibilité », ainsi qu’intégrer l’accessibilité numérique de manière native dans tous les nouveaux projets de systèmes d’information, en formant massivement les professionnels des ministères.

Assurer l’accessibilité de la communication tant pour les interventions officielles des membres du Gouvernement, que pour les manifestations publiques, afin de permettre à chaque citoyen de suivre l’actualité du Gouvernement et d’y participer.

Mobiliser les opérateurs de l’État et les services déconcentrés dans la mise en accessibilité de leur accueil téléphonique.

Assurer un accueil accessible et de qualité des personnes en situation de handicap dans les maisons France Service.

Atteindre un taux d’emploi de 6% de personnes en situation de handicap dans les effectifs de l’État, et de 6% de jeunes apprentis.

Promouvoir les carrières des personnes en situation de handicap en mettant en œuvre les voies de promotion interne ouvertes par la loi de transformation de la fonction publique, et en facilitant la portabilité des équipements et adaptations nécessaires lors des mobilités professionnelles.

Assurer la participation de toutes les administrations centrales, services déconcentrés et opérateurs de l’État à l’opération « Duoday » qui a lieu une fois par an, avec un objectif de doublement du nombre de duos dès l’édition du 14 mai 2020.

Contribuer à la valorisation des compétences des personnes handicapées, notamment par leur participation aux missions essentielles d’accompagnement du public.

Solliciter l’expertise du Conseil national consultatif des personnes handicapées pour la construction de la feuille de route de chaque ministère.

MANIFESTE POUR UN ÉTAT INCLUSIF : LES 10 ENGAGEMENTS , consulté le 04/11/2020

ce que l'age d'or propose

De nombreuses solutions numériques existent, les systèmes des smartphones intègrent des réglages portant sur l’accessibilité : pour lire ce qu’il y a sur l’écran, pour dicter des commandes, pour ajuster police, contraste, etc. L’équipe de médaiteurs·rices numériques est toujours à la recherche d’outils simples d’utilisation pour améliorer le confort ergonomique des personnes. Parfois, cela passe par du matériel adapté, parfois par des ateliers numériques de sensibilisation.

des souris ergonomiques

Elles permettent de réduire les tensions musculaire, diminuer l’inconfort associé à des lésions musculaires comme le syndrome du canal carpien, la tendinite et l’arthrite.

une boîte à outils accessibilité

Intégration du widget Userway pour une meilleure accessibilité du site et du blog.
Avec la possibilité de changer la taille du curseur, du texte et bien d’autres options.

un clavier à touches larges

De grosses touches de couleurs différentes facilite le repérage visuel, Facilite la reconnaissance des lettres.

CartoIll
des cartoparties #handicap

Contribution à l’accessibilité pour les personnes situation de handicap, en complétant les données manquantes à la carte libre OpenStreetMap, via des applis gratuites et simples d’utilisation.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.