Les challenges : c’est quoi ?

Selon la définition du Wiktionnaire, le challenge est un défi, une épreuve.

Merci de le prononcer à l’anglaise « tcha-lindge » et pas à la française « chat-lange » au risque de subir les sourires en coin.

Les challenges sur internet sont des défis, plus ou moins intelligents, effectués par les internautes plus ou moins connus puis partagés sur les réseaux sociaux en photo ou vidéo. Bien sûr, la personne met au défi les autres de le faire à leur tour.

Selon la nature du challenge (rappelez-vous de le prononcer à l’anglaise, merci), n’importe qui peut relever le défi allant de l’adolescent·e jusqu’aux célébrité·e·s, footballeur·se·s ou même présidents des Etats-Unis.

Pourquoi relever un challenge ?
Euh… car ils peuvent être mignons, sympas, délirants, rigolos et que ça permet d’être dans le coup, sur le devant de la scène. De faire partie d’un groupe une communauté ! Et pouvoir dire fièrement « Je l’ai fait ! »

Exemples de Challenge :

  • le Ice bucket Challenge (le défi du seau d’eau glacée) : est un geste consistant à se renverser ou se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête puis à inviter un ou plusieurs amis à reproduire ce geste. Ce défi a été lancé en 2014 pour médiatiser et collecter des fonds pour la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.
  • le Mannequin Challenge (le défi Mannequin) : se filmer en tenant une position figée tel un mannequin, si possible dans une situation improbable. Par exemple, ici une vidéo à la Maison Blanche avec Michelle Obama (ex-première dame) et une équipe de basketball.
  • le Cinnamon Challenge (le défi de la cannelle) : le but de ce défi, stupide voire dangereux, consiste à avaler sans recracher une pleine cuillère de cannelle en poudre en moins d’une minute sans ingérer quoi que ce soit d’autre. Ce challenge a rencontré un grand « succès » autour de 2010. A ne pas reproduire… de toute façon il est devenu hasbeen (comprendre « ringard »).
  • Challenge zéro mégot : un défi plus actuel et malin, qui consiste à ramasser un mégot par jour et à le mettre à sa place, c’est-à-dire la poubelle. La bonne action est prise en photo et partagée sur les réseaux sociaux. Des variantes de ce défi existent : collecter un maximum de mégots en 30 nmin sur un campus universitaire par exemple.

Le TrashChallenge

Un des challenges qui devient viral, qui fait le buzz, depuis peu (début 2019) et à travers le monde entier : c’est le TrashChallenge. Le principe de ce défi est simple, intelligent et accessible à tous. En premier, trouver un endroit pollué par l’Homme (en ville ou à la campagne, on n’en manque pas). En deuxième, prendre une photo de vous-même devant ce dépôt d’ordure. En troisième, nettoyer, ramasser et compiler le tout dans des sacs poubelles. Enfin, reprenez une photo de vous devant votre bonne action. Ne reste plus qu’à poster vos photos AVANT/APRES sur les réseaux sociaux avec la mention #TrashChallenge.

En Indonésie

Le succès des différents challenges qui émergent sur le net est une version moderne du « CAP ou PAS CAP » des cours de récré avec une dimension numérique et de diffusion. Certains sont inutiles, rigolos, certains dangereux mais d’autres sont pour une bonne cause. La durée de vie d’un challenge est variable, très souvent éphémère. Seuls les challenges originaux perdurent dans le temps.

Pour découvrir d’autres challenges, il existe un article wikipédia : lien ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.