Le lightpainting et la robotique : la rencontre

Le 4 avril dernier, une rencontre particulière s’est tenue entre les murs de l’association l’Age d’Or. Pour l’occasion, le « 53 » était plongé dans le noir, avec pour seule source de lumière des petits engins appelés Thymios.

Le Thymio possède des capteurs sur ses différentes faces, qui permettent d’interagir/de réagir avec l’environnement, selon certaines commandes.

En effet, nous avions prévu un atelier intergénérationnel de découverte de lightpainting , en partenariat avec l’association Pangolin. (voir l’article)

Littéralement, lightpainting signifie « peinture de lumière ».
A l’aide d’un appareil photo en prise longue durée (de 10 à 60 secondes), une source de lumière et une pièce sombre, vous pouvez créer de réelles œuvres d’art !

Afin de créer les formes lumineuses, il y avait deux possibilités :

  • Tenir un Thymio dans la main (robot qui peut créer des sources de lumière de différentes couleurs) et en réalisant des dessins dans l’espace,
  • Programmer les déplacements du Thymio au sol via Blockaly, un programme gratuit et libre (en savoir plus)

Cet atelier était surtout un moment de détente et de découverte, un moyen d’aborder le numérique autrement que par l’apprentissage classique ou la déclaration des impôts en ligne ! Ci-dessous, vous trouverez un aperçu de ce que nous avons réalisé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.