Environnement et numérique : les bons gestes !

Le numérique nous permet beaucoup de choses : améliorer nos échanges, partager de l’information, communiquer instantanément. Ces nouvelles pratiques modifient notre quotidien et/ou notre travail : moins de déplacements, moins de gâchis en papier ou en temps, plus de collaboration et de partage.

 

Le numérique a aussi des impacts sur notre vie et notre environnement. Les outils numériques nous intéressent et nous séduisent, les équipements connectés se multiplient, la consommation d’énergie, la pollution et la production de déchets également. 

A notre niveau, nous pouvons agir concrètement et acquérir des bonnes pratiques ! Il existe un petit guide  « La face cachée du numérique – Réduire les impacts du numérique sur l’environnement » réalisé par l’Agence de l’Environemment et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). 

Quelques chiffres

  • 8 à 10 milliards d’emails échangés en 1 heure
  • 180 millions de recherches Google en 1 heure 
  • 15 000 km de distance moyenne parcourue par une donnée numérique
  • 50 milliards d’objets connectés

Les objets numériques ont des conséquences lourdes sur l’environnement tout au long de leur vie, des matières premières, à la fabrication au transport et la distribution puis à l’utilisation et en finissant par son recyclage. 

Paradoxalement, plus on dématérialise, plus on utilise de matières !

Les ecogestes numériques

1. FAIRE DURER SES ÉQUIPEMENTS

Malgré l’obsolescence des objets numériques, il est important de ne pas céder aux phénomènes de mode. Même si les appareils vieillissent vite, il n’est pas vital de les remplacer. 88% des français changent de portable alors que l’ancien fonctionne encore. 

>> Passez l’usage de 2 à 4 ans, ce qui permet d’améliorer de 50% son bilan environnemental.

>> Installez des protections contre les virus et les malwares.

>> Pensez au don, au troc et à la vente d’occasion : ne gardez pas dans un tiroir vos vieux téléphones !

>> Achetez du matériel reconditionné ! 

 

2. S’ÉQUIPER LÉGER

On n’a pas besoin d’avoir un exemplaire de chaque objet numérique qui existe entre l’ordinateur fixe et portable, la tablette, le smartphone, l’imprimante, la montre, l’enceinte connectée, la brosse à dents connectée…. 

>> Achetez léger et adapter l’outil à ses besoins ! 

>> Choisissez des appareils respectant l’environnement (portant des labels EPEAT, l’Ange Bleu, TCO,… (en savoir plus ici)

 

3. LIMITER LES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE

Chacun de ces équipements sont plus ou moins gourmand en consommation… et parfois on a des surprises : saviez-vous qu’une box TV consomme autant qu’un réfrigérateur ?!

>> Ne laissez pas les appareils allumés ou en veille sauf si vous comptez les utiliser dans l’heure qui vient.

>> Eteignez votre box TV la nuit (sauf si vous êtes insomniaque et/ou fan de Chasse et Pêche).

>> Utilisez le mode « économie d’énergie » pour une plus grande autonomie (cela permet d’allonger le temps de batterie).

>> Branchez vos équipements sur une multiprise à interrupteur pour les éteindre facilement.

 

4. NE PAS IMPRIMER N’IMPORTE QUOI !

Réduire les impressions permet des économies de consommables, d’argent, de matières premières, d’énergie…

>> Imprimez seulement si nécessaire.

>> Utilisez le papier comme brouillon si imprimé sur une seule face.

 

5. RECYCLER !

La plupart des matériaux dans ces appareils sont recyclables et réutilisables, voire précieux ou très rares. 

A titre d’exemple, on compte 50 fois plus d’or dans une tonne de cartes électroniques que dans 1 tonne de minerai. 

>> Ne conservez pas les anciens ordinateurs et téléphones.

>> Apportez les appareils en déchèterie ou chez un revendeur. 

 

6. FAIRE LE TRI DANS SES EMAILS

L’impact des emails dépend du poids des pièces jointes, du temps de stockage mais aussi du nombre de destinataires. 

>> Arrêtez d’envoyer des emails à tous vos contacts : ciblez les destinataires !

>> Supprimez vos anciens emails surtout s’ils ne sont plus importants !

>> Désabonnez-vous des newsletters qui ne vous intéressent plus. 

>> Supprimez tous les spams immédiatement.

 

7. RECHERCHE INTERNET À ÉVITER !

A chaque fois que vous faites une recherche internet (météo grenoble, par exemple) voici le parcours effectué :

On divise par 4 les émissions de gaz à effet de serre en allant directement à l’adresse du site (ex: meteofrance.fr).

>> Tapez directement l’adresse du site ou utilisez les favoris dans votre navigateur. 

>> Utilisez des mots-clés précis pour obtenir des résultats pertinents. 

 

8. UTILISATION D’UN CLOUD

Un cloud, ou nuage, est un espace de stockage en ligne. Les services de cloud ne sont pas virtuels, il s’agit bien de matériel (des câbles, des équipements informatiques, des bâtiments qui consomment beaucoup d’énergie) ! Ces services ont par conséquent un fort impact environnemental !

>> Si vous utilisez un cloud, faites le tri dans vos données. 

>> Préférez le stockage local sur disque dur ou clé USB.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.